Via Mozarabe – Granada à Merida

Site last update July 15th_2021

Mozarabe malaga almeria granada jaen cordoba baena monterrubio merida

De Grenade à Mérida – Septembre 2018

Malaga, Granada, Pinos Puente, Moclin, Alcala la Real, Alcaudete, Baena, Castro del Rio, Cordoba, Cerro Muriano, Hinojosa del Duque, Sevilla

Malaga, Granada, Pinos Puente, Moclin, Alcala la Real, Alcaudete, Baena, Castro del Rio, Cordoba, Cerro Muriano, Hinojosa del Duque, Sevilla

Pour voir les photos, cliquer sur les liens bleus. Pour un diaporama, cliquer sur la première photo puis les faire défiler.

Malaga

La ville, le port, l’imposante et très belle cathédrale (superbes stalles et deux magnifiques orgues baroques), la forteresse (l’Alcazaba), le palais épiscopal (portail de marbre gris, façade rose et ocre) ainsi que quelques graffitis assez réussis.

https://photos.app.goo.gl/Mrz3By9uJoaTChMm7

Grenade

Transfert par bus de Malaga à Grenade. Gare routière à 3 km au nord du centre faisant passer devant les arènes et quelques bâtiments universitaires. Une demi journée de visite. Grenade est bâtie sur trois collines : l’Albayzin, le Sacramonte et l’Alhambra. La ville avec le marché de l’Alcaicera (ressemblance avec un souk oriental), les deux avenues principales (Gran Via Colon et los Reyes Catolicos), la cathédrale (cinq larges vaisseaux et de très belles orgues) et vue depuis la colline de l’Albayzin sur l’Alhambra_l’Alcazaba, le palais Nasrides et la Generalife.

https://photos.app.goo.gl/19AQUVtrXuetZP7S6

Etape 1 : Grenade – Pinos Puente

Étape sans difficultés à part une forte chaleur. Sur le chemin, figuiers de barbarie et collines à l’horizon.Traversée du village d’Atarfe (grande structure métallique). Arrivée à Pinos Puente : pont médiéval traversant un ravin escarpé.

https://photos.app.goo.gl/pcHnfpEi5zt2o8kb6

Etape 2 : Pinos Puente – Moclin

Montée de 575 m à 1030 m toujours par une forte chaleur surtout à partir de 13h. Suivi d’un canal d’irrigation. Chemin au milieu des oliviers. Traversée d’un rio (Velilos). Chapelle en brique dans le hameau Cortijo Bucor. Vue sur le village Los Olivares. Rude montée vers Moclin récompensée par une très belle vue sur une énorme forteresse. Également, dans les rochers, l’église de l’Encarnacion, un Ermitage et des pétroglyphes.

https://photos.app.goo.gl/UC8RMjTWLa6LgKAj9

Etape 3 : Moclin – Alcala la Real

Forte descente depuis Moclin parmi les oliviers. Sur les collines, on peut apercevoir de nombreuses tours d’observation moyenâgeuses (musulmanes et chrétiennes). A Alcala la Real, un château et une église à l’intérieur de la forteresse de la Mota dans un très beau cadre. En ville, l’hôtel de ville (Ayuntamiento), le palais Abacial (balcon en fer forgé renaissance) faisant face à la fontaine de Los Alamos.

https://photos.app.goo.gl/tJ41i4Pv5WXwC4pFA

Etape 4 : Alcala la Real – Alcaudete

Sur le chemin toujours de nombreux oliviers. A l’entrée d’Alcaudete un parc puis le sanctuaire de Nuestra Señora de la Fuensanta au milieu des palmiers. En ville, le très beau Castillo d’Alcaudete. Également, une Plaza Mayor au milieu de ruelles étroites bordées de magasins, bars et restaurants.

https://photos.app.goo.gl/MJrpLgLW5RSxoCyk6

Etape 5 : Alcaudete – Baena

On quitte Alcaudete en passant devant la pension Hidalgo (pas celle d’Anne). Sur le chemin, oliviers, pins, aloès, des fermes en ruine, une zone de protection des oiseaux avec au centre un lac (à sec en été), de nombreux rios à sec ….. et une centrale photovoltaïque. En ville, Notre Dame de la Guadalupe (en arrivant), un ancien château restauré de façon très curieuse (mélange de pierres anciennes et de parements modernes. Qu’en penseraient les Monuments Historiques français ?), la Plaza de la Constitucion, une belle mairie, un couvent …

https://photos.app.goo.gl/xzqNY2abF5rHY8AMA

Etape 6 : Baena – Castro del Rio

On quitte Baena, pays du jambon ibérique en passant par un rond point avec quatre sculptures naïves. Descente jusqu’à Castro Del Rio (215 m), toujours au milieu des oliviers (aussi quelques orangers). La température continue de monter (on atteint 43°C vers les 16 – 17 h avec seulement 18 °C vers les 8 h. Augmentation de la température d’environ 3 °C par heure). En ville, la maison où Cervantès aurait été fait prisonnier et commencé à écrire Don Quijote de la Mancha. De nombreuses églises dont la Madre de Dios (entre deux rues), une forteresse (moins spectaculaire que les précédentes _ Elles faisaient toutes partie de la défense Maures) …. et des chats surveillant les pèlerins.

https://photos.app.goo.gl/XTH1tkahAHHsxSHQA

Cordoue – 1ère Journée

Bus pris à Castro del Rio sur 20 km pour rejoindre Cordoue. Pas vu donc le beau petit village d’Espejo situé, à mi chemin, sur un éperon rocheux. La place de las Tendillas (statues de la victoire et équestre), les restes d’un temple romain, la grande place de la Corredera (Plaza Mayor – façade rouge avec des arcades. Autrefois, lieu d’exécution, corridas, etc ..), la place del Potro (le Poulain. On y vendait chevaux et mules), le musée archéologique, restaurants, ruelles et jardins typiques, un spectacle musical (andalou-séfarade, près de la synagogue et des murailles), le pont romain sur le Guadalquivir, la Puerta del Puente (arc de triomphe), la tour de la Calahorra et le quartier de la cathédrale (de nuit).

https://photos.app.goo.gl/MAXJfoVKYhMtr9X89

Cordoue – 2ème Journée

Après quelques photos de la ville, l’Alcazar et ses jardins. Sortie sud ouest de l’Alcazar, pour contourner les murailles par l’extérieur, entrée dans la Juderia, murailles vues de l’intérieur.

https://photos.app.goo.gl/qj7EYW9bwmVxU9iu9

Cordoue _ Mezquita

Visite de la Mezquita à l’occasion d’une cérémonie religieuse pour pouvoir visiter le chœur de la cathédrale. La mosquée a été érigée du 8ème au 10ème siècle sur les restes d’une église wisigothe. Après la reconquête, les chrétiens construisent une cathédrale à l’intérieur (au centre) de la Mosquée (unique et très spectaculaire) ! Superbes chaires et stalles.

https://photos.app.goo.gl/YDJnfGwbyFJhUanj6

Etape 7 : Cordoue – Cerro Muriano

Reprise du chemin. Sortie de Cordoue en passant devant l’église N.D. de las Gracias (photo 11). Montée de 130 m (Guadalquivir) jusqu’à 515 m (Cerro Muriano). Des champs de céréales à basse altitude. Puis des chênes liège, des eucalyptus et des pins parasol. En de nombreux endroits les restes d’une voie ferrée et d’une gare, l’Ermita de N.D. de las Linares ainsi qu’un convoyeur de minerai de cuivre (encore en fonctionnement). Cerro Muriano est réputé pour ses mines de cuivre. Dernières photos : les restes d’un centre de traitement du cuivre ainsi que des dépôts de minerai de cuivre sur des pierres. Dernière photo, le Salmorejo Cordobes (plat typique andalou – Recette donnée par une photo plus bas « Cordoue – Retour ») à la Casa del Brigadier.

https://photos.app.goo.gl/GqXGjhm8ai7ijgLB9

Etape 8 : Cerro Muriano – Villaharta

Le brigadier, propriétaire de la Casa Rural, est un fervent admirateur de Picasso (1ère photo). Sur le chemin, traversée d’arroyos et de marécages à sec tout en croisant parfois une voie ferrée désaffectée. Nombreux chênes (verts, liège) et rochers. A El vacar, l’ancienne gare, l’épicerie – bar du village et l’église où nous rencontrons deux prêtres argentins qui inlassablement disent la messe chaque matin sans le moindre fidèle dans l’église. Quelques km avant l’arrivée, l’ancien Castillo (en ruine – avant photo sur figues de barbarie). A l’arrivée, l’église de Villaharta. A noter une station thermale à l’écart du village (eaux chaudes).

https://photos.app.goo.gl/aHpF33tXMphtr7cf9

Etape 9 : Villaharta – Alcaracejos

Étape redoutée : très longue, nombreux dénivelés sans village intermédiaire sinon une hypothétique fontaine à mi-chemin et tout cela sous une très forte chaleur. Départ au lever du soleil. Marche relativement facile dans la première partie jusqu’à la fontaine San Juan située à mi-chemin. Sur le chemin, des oliviers et des élevages de porcs ibériques. Seconde partie quelque peu éprouvante (peu de photos) et à l’arrivée notre hôtel Casa Rural San Miguel (résa par Booking.com) fermé (propriétaires partis en vacances) !!!! Finalement, heureux de trouver l’hôtel Cesar.

https://photos.app.goo.gl/SqP88dpChqmh9XYGA

Etape 10 : Alcajaceros – Hinojosa Del Duque

Quelques photos prises en sortie d’Alcaracejos et de Villanueva Del Duque (ancienne ville minière). En sortie, un ancien four. Chênes verts, arroyos et rochers avant d’arriver à Fuente la Lancha. Des élevages de moutons en seconde partie avant de rejoindre le Parque Recreativo Virgen de Guia. Quelques km plus loin, un pressoir à olive et une belle fontaine en granit (Fuente del Pilar de los Llanos) aux abords d’Hinojosa Del Duque, village très riche en églises, couvents (Madres Conceptionistas), Ermitages (Virgen del Castillo et San Isidro Labrador) sans oublier la Cathédrale (Trompe l’œil en GRANIT).

https://photos.app.goo.gl/4HTHNSzAE4pZz9SW7

Cordoue – Retour

Pour une question de temps, retour en bus d’Hinojosa Del Duque vers Cordoue avant de prendre le bus le lendemain vers Séville. A Cordoue, promenade dans le quartier de la Juderia, de l’Alcazar et de la cathédrale. Le soir, une fête religieuse à Cordoue animée par de très nombreux musiciens jouant des morceaux très lugubres.

https://photos.app.goo.gl/y4sF5XiUzN92Zv1y9

Cordoue – Mezquita – Seconde visite

Au cours de la première visite, seul le chœur pouvait être vu pendant une cérémonie religieuse. Une seconde visite a permis de voir plus en détail la mosquée ainsi que des éléments extérieurs à la cathédrale (intérieur de la mosquée).

https://photos.app.goo.gl/5F7iJGKhLS3aesNE6

Séville – Première journée (après midi)

Départ de Cordoue le matin pour Séville. Promenade du nord de Séville (quartier de la Macarena) jusqu’à la Cathédrale en passant par le quartier à l’est de Santa Cruz. Le soir, une fête religieuse similaire à celle de Cordoue mais avec des morceaux de musique plus gais.

https://photos.app.goo.gl/pVJyXHJJ7qCKVw3X7

Séville – Seconde journée

L’intérieur de la riche église de la Macarena. L’Alameda de Hercules (les deux colonnes). Divers édifices. La place de la Gavidia (près du resto 2 de Mayo). Musée des Beaux Arts (expo Murillo). Place de l’Encarnacion avec la célèbre sculpture en bois, le Metropol Parasol de 150 m de long, 75 m de large et 28 m de haut soutenue par six piliers (travaux de 2005 à 2011 avec 4 années de retard – 100 millions d’Euros soit 3 fois plus que prévu dus à de nombreuses difficultés techniques – Visite possible de la partie supérieure). Le parlement andalou. La place d’Espagne située au sud de Séville et réalisée lors de la première exposition mondiale de 1929 : structure en demi cercle, ornée d’azulejos et parcourue par un canal. Traversée rapide du Parque de Maria Luisa puis remontée vers le centre en longeant le Guadalquivir. Vues sur le Palacio de S. Telmo, l’hôtel Alfonso XIII, la Torre del Oro (Photo avant danse Flamenco), les arènes (La Maestranza). Quelques vues de nuit sur le quartier de la cathédrale dont la Giralda.

https://photos.app.goo.gl/hiMv4Ec3p1BxEfKr5

Séville – Matinée avant le départ pour Paris

Ciel beaucoup moins chargé que les deux jours précédents. Quartier de la Macarena _ Parlement andalou. Quartier de la place Nueva _ l’hôtel de ville (façade blanche ornée de nombreuses décorations) et l’église Del Salvador (façade rose). Quartier de la cathédrale et quelques édifices sur la rue Sierpes.

https://photos.app.goo.gl/zvu4yh6ocCUgCTjU6