Bretagne

Site last update 2022 November 8th

Keywords : Pointe-St-Mathieu Brest Plougastel Daoulas Le-Faou Châteaulin Briec Elliant Bannalec Quimperlé Hennebont Ste Anne Auray Vannes Questemberg Rochefort-en-Terre Redon

Révisions — 14/8/2022 : Carte Crédentiale, Caractères titre en 20.

De la Pointe St Mathieu à Redon – Sept 2021

Partie supérieure : la pointe St Mathieu, la baie de Trez Hir, le port et la mairie de Brest, le calvaire de Plougastel, une maison au Faou, l’église de Rumengol, L’Aulne à Châteaulin, les chapelles de St Venec et St Guénolé. Partie inférieure : Un élément du cénotaphe et maison à Quimperlé, la maison des Princes à Pont Scorff, les tours Broch Erech à Hennebont, la basilique de Ste Anne d’Auray, le quartier de la cathédrale et la porte prison à Vannes, les halles de Questembert, Rochefort en Terre, le cloître de l’abbatiale et la mairie de Redon.

.

Pour voir les photoscliquer sur les liens bleus ci-dessous. Pour un diaporama, cliquer sur la première photo puis faire défiler les suivantes.

.

Le Conquet – Pointe St Mathieu à Ste Anne de Portzic – 30 km – Ascension totale 830 m

Le randonneur rejoint Le Conquet (à l’ouest de Brest) par bus puis la Pointe St Mathieu, à pied, en suivant le bord de mer. C’est à partir de ce lieu que commence le chemin de Compostelle. Il comprend une église abbatiale en ruine, une chapelle (ND de la Grâce), un phare, un sémaphore, un mémorial et un calvaire. Bien que très proche de la mer, le sentier est plutôt accidenté (900 m d’ascension totale et autant de descente). Il traverse les belles plage et baie de Trez Hir longeant par la suite les forts de Bertheaume, Toulbroc, Mengant, Dellec et du Minou. Le chemin croise l’anse de Déolen qui était autrefois reliée à la Grande Bretagne et l’Amérique du nord par un câble télégraphique.

https://photos.app.goo.gl/gTbBGDunJBiumkW7A

Brest : de St Anne de Portzic à Plougastel

Au départ de Ste Anne de Portzic, le chemin passe devant le fort de la ville avant d’atteindre la tour Tanguy (un Musée) et le château de Brest. Entre les deux, on traverse la rivière (en réalité, un fleuve) Penfeld par le pont de la Recouvrance. Le long du chemin, le marcheur a tout loisir d’admirer la belle rade de Brest. Il est conseillé de passer par le jardin des Explorateurs pour bénéficier d’une très belle vue sur le château et le port. A Brest, on peut visiter également, la place de l’hôtel de ville, la rue ancienne de St Malo (refuge d’artistes), l’éco quartier des Capucins (au bord de la Penfeld), un ancien arsenal cédé à la métropole de Brest maintenant un lieu de vie et un centre culturel et commercial. Pour rejoindre Plougastel on traverse l’Elorn par le pont Albert Louppe.

https://photos.app.goo.gl/B4qs883seWuqevDb6

Plougastel au Faou – 25 km – Asc. 460 m

A Plougastel on peut admirer le très riche calvaire (photos 3 à 5) et après quelques km, le quartier de la Fontaine blanche : chapelle et fontaine (photos 8 et 9). A Daoulas, le porche des apôtres qui ouvre sur le cimetière, la chapelle Ste Anne et l’église abbatiale du XIIème. L’Hôpital Camfrout est un  petit bourg marin au croisement de nombreuses routes de pèlerinage qui ont donné lieu à la construction d’un hôpital à l’usage des pèlerins au XIIème (photos 19 à 25). Le Faou est un bourg plein de charme avec ses maisons anciennes (XVI au XVIIème) et leurs toitures d’ardoise très originales. L’église Saint Sauveur (XVIème) possède de belles statues en pierre polychrome

https://photos.app.goo.gl/wvSoVjzWChi4mH2QA

Le Faou à Châteaulin – 30 km – Asc. 530 m

A la sortie du Faou (Photos 1 à 2), Rumengol, l’un des principaux centres marial en Finistère. Il est recommandé de visiter l’église Notre Dame de Tout Remède autant pour son architecture extérieure que pour sa décoration intérieure : chœur, retable, statues dans le porche dont St Jacques (Photos 5 à 13). Une église en ruine au Vieux Quimerch près du nouveau bourg Buis Les Quimerch (Photos 15 à 18). Un enclos paroissial (Photos 21 à 24) avant l’arrivée à Port Launay sur l’Aulne (Photos 27 à 28) puis Châteaulin. L’Aulne (premier fleuve du Finistère) canalisé sur une très grande longueur présente un très beau cadre surtout à partir des hauteurs environnantes. Toujours en hauteur, l’enclos Notre Dame (du XIII au XVIIème) avec son église, son arc de triomphe, son ossuaire et son calvaire. Du placitre très large vue sur la ville.

https://photos.app.goo.gl/a2XbZZNzzBtDT9Mo9

Châteaulin à Briec – 30 km – Asc. 400 m

Le long de cet itinéraire, le nombre de chapelles est impressionnant. Elles représentent souvent Jacques le Majeur, signe de l’existence d’un chemin de Compostelle depuis de nombreux siècles. Après la chapelle de Troboa, les autres chapelles se situent principalement dans les villages de Trégain, Garnilis, St Venec (faire un détour de qq km – Fontaine, chapelle et calvaire – enclos classé aux monuments historiques) et la Magdeleine. L’église de Briec sur les quatre dernières photos.

https://photos.app.goo.gl/9CnijzB3TEkXUeUu7

Briec à Elliant– 28 km – Asc. 420 m

Toujours de très nombreuses chapelles dans ce pays dénommé Glazik (pays bleu) rappelant la couleur dominante des costumes locaux. La plupart de ces chapelles datent du XVIème (le « siècle d’or » de la Bretagne), les précédentes ayant généralement disparu du paysage. Autrefois, les paroisses comprenaient une moyenne de sept chapelles (soit 693 dans le diocèse de Quimper). Localement, les plus renommées seraient St Guénolé, St Gunthiern, St Yves, Langolen et Ste Anne de Tréanna.

https://photos.app.goo.gl/BxizHUTHzrGrnNxv8

Elliant à Bannalec – 26 km – Asc. 400 m

On entre dans le pays Melenik (pays jaune). Au cours de cette étape, la visite d’une chapelle fraîchement restaurée (les chapelles ouvertes sont rares), la chapelle St Adrien (les neuf dernières photos). Y travaillaient le jour de notre passage plusieurs septuagénaires absolument pas réfractaires aux travaux manuels. La restauration de cette chapelle s’est effectuée grâce au montage d’une association financée par les citoyens du village ainsi que par l’organisation de concerts, de conférences  et d’expositions.

https://photos.app.goo.gl/HwLvxX8pko5jbUiF7

Bannalec à Quimperlé – 20 km – Asc. 120 m

Sur le chemin, l’église du Trévoux et plus loin, la chapelle de la Madeleine. A Quimperlé, les premières photos : l’hôtel de ville (photo 9), le quartier ancien, les halles et l’abbatiale Ste Croix (Implantation inspirée d’une croix grecque – Photo 12). A l’intérieur, un retable richement décoré, de beaux chapiteaux, un cénotaphe et plusieurs statues de St Jacques. L’imposante église Notre Dame de l’Assomption construite du XIIème au XVIIIème (photo 32). Dans le quartier ancien, de nombreuses maisons à colombage (dont la maison des Archers) également quelques vestiges anciens dont plusieurs ponts et une tour.

https://photos.app.goo.gl/W5DJUTnHiEiC8bTx9

Quimperlé à Hennebont – 33 km – Asc. 330 m

Une assez longue étape puisqu’au lieu de s’arrêter à Pont Scorff on poursuit la marche jusqu’à Hennebont. En chemin, encore de nombreuses chapelles ainsi que des fours à pain (photo 4). Pont Scorff (photos 7 à 22), lieu de passage très ancien avec ses vieux ponts des XV-XVII ème, ses hôtels particuliers et sa magnifique maison des Princes, demeure Renaissance du XVIème (Photos 15 à 19). L’église particulièrement moderne de Caudan (sa toiture et les sculptures modernes des saints à l’entrée de l’église) avant d’arriver à Hennebont (Photos 29 à 41) sur le fleuve le Blavet. A Hennebont, l’enceinte médiévale (remparts et ville close), les tours Broch Erech (patrimoine historique – Photo 34)  et l’église Notre Dame de paradis (style gothique du XVIème).

https://photos.app.goo.gl/e46NGFoqe8eJgGTs5

Hennebont à Ste Anne d’Auray – 40 km – Asc. 475 m

Passage par les villages de Brandérion , Landévant et Landual avec leurs églises, leurs fontaines et calvaires. Avant Brech, une église faisant l’objet d’une exposition de peintures. A Brech, l’église paroissiale (remaniée en 1740) conserve les éléments du premier édifice construit au XIIème : piliers et chapiteaux richement décorés. En mémoire de l’apparition de Ste Anne en 1623, Ste Anne d’Auray fait l’objet du plus grand pardon de Bretagne. La basilique actuelle d’inspiration renaissance a été édifiée au XIX ème. Son chevet est relié à l’ancien couvent des Carmes et à son cloître du XVII ème.

https://photos.app.goo.gl/GTgfkYACtuaJppqTA

Ste Anne d’Auray à Vannes – 23 km – Asc. 170 m

Vannes cité de 60 000 habitants s’est développée sur 2 000 ans au fond du golfe du Morbihan. Sur la place St Pierre, la cathédrale dont les bases remontent au XII ème et à courte distance de vieilles demeures à pans de bois et à encorbellements décorées de nombreuses sculptures. Noter les bustes de « Vannes et sa femme ». Le château Gaillard abrite un musée archéologique. De beaux hôtels particuliers. Les belles portes St Vincent, de la Prison et de la poterne. Les remparts apparaissent grandioses avec leur tour principale, la tour du Connétable (XVème). A leur pied de beaux jardins et les anciens lavoirs particulièrement pittoresques.

https://photos.app.goo.gl/QGcivKoqKAXwrNGn8

Vannes à Questembert – 34 km – Asc. 370 m

A Theix, la belle chapelle Notre Dame avec d’intéressantes décorations extérieures. Gorvello est un hameau pittoresque construit en grande partie par les Templiers comprenant quelques maisons anciennes entourant l’église St Jean Baptiste. Dans les rues, des éléments décoratifs rappellent l’existence d’une cidrerie -distillerie à Gorvello. Questembert (photos 23 à 28) : Les très belles halles (photos prises le dimanche soir et le lundi matin, jour de marché), un if multi centenaires (environ 500 ans) dans le cimetière comprenant également une chapelle.

https://photos.app.goo.gl/NxqNWwc3yGsaMoNe8

Questembert à Rochefort en Terre – 16 km – Asc. 140 m

Rochefort en Terre est une petite cité de caractère bâtie sur une crête rocheuse dominant la vallée du Gueuzon. Dans le village de magnifiques demeures des XVI, XVII et XVIII ème. Les rues sont pavées et abondamment fleuries. Le château a été largement démantelé par les armées républicaines en 1793 suite à une révolte populaire appuyée par les Chouans. Au début du XXème, sur les communs du château, une famille américaine fait construire un élégant manoir renaissance (photos 27 à 41). L’église Notre Dame de la Tronchaye (photos 3 à 10) fait l’objet d’un important pèlerinage le dimanche suivant le 15 août. Sa façade principale (Nord) comprend quatre pignons percés de baies de style flamboyant. A l’intérieur de belles statues polychromes.  A l’extérieur, un beau calvaire du XVI ème.

https://photos.app.goo.gl/yQ4jgNt9rWsjsj9XA

Rochefort en Terre à Redon – 30 km – Asc. 360 m

Le chemin rejoint celui de Josselin – Paimpol à St Jacut les Pins. En quittant Rochefort en Terre (photos 1 à 8), un sentier couvert d’ardoises se dirige vers une crête se poursuivant jusqu’à la butte des moulins à vent (huit moulins avec différents états de conservation – photos 12 et 13). L’arrivée à Redon s’effectue à proximité des marais. A la confluence de la Vilaine et de l’Oust, la ville devait son importance à une abbaye bénédictine (Conwoïn) jadis très influente. Redon est une cité portuaire où la construction navale est en cours de développement. Dans le vieux port, la Vilaine croise le canal de Nantes à Brest depuis 1849. A Redon subsistent quelques beaux hôtels particuliers, d’anciens entrepôts dont des greniers à sel, des maisons anciennes à pans de bois et l’abbatiale St Sauveur (photos 27 à 30 et 34 à 40).

https://photos.app.goo.gl/yb5Znq5k8gjYaZNJ7

Auberge du Camfrout, Pont de Scorff, Brandérion, Lucas à Questemberg

Tampons Crédentiale : Pointe St Mathieu, Brest, Plougastel, Daoulas, Le Faou, Châteaulin, Briec, Elliant, Bannalec, Quimperlé, Hennebont, Ste Anne d’Auray, Vannes, Questemberg, Rochefort en Terre, Redon